25 janvier 2021

Parce qu’il y aura un après

Parce que nous pourrons reprendre nos activités : nos résidences, nos ateliers, nos créations,

parce que nous serons heureux de nous retrouver et de danser ensemble,

parce que nous aurons mieux compris quels messages nous faisons passer à travers nos propositions,

pour toutes ces raisons, la compagnie Acajou est heureuse de vous souhaiter une belle année 2021, et de vous faire partager les envies qui nous animent depuis nos salons…

Nous travaillons actuellement à la mise en place des résidences de création pour Ongaku, spectacle très jeune public dont la date de première est prévue en mars 2022 à Boissy-Saint-Léger dans le festival « Le mois doux ». Ces résidences s’organisent pour le moment sur la commune de Boissy-Saint-Léger (94) ainsi que sur le département 93 en partenariat avec Un neuf trois Soleil, avec de premiers temps de recherche dans les structures d‘accueil de la petite enfance à compter du printemps 2021, et des temps d’écriture à partir de l’été prochain.

Nous construisons un partenariat avec le CATTP de l’hôpital Robert Ballanger (Aulnay-sous-Bois) dans l’optique d’une recherche collaborative sur les liens entre la présence dansée et le développement psychomoteur et sensoriel des enfants en situation de handicap.

Enfin, nous rédigeons un questionnaire pour aller à votre rencontre,  réveiller avec vous et avec vos mots le désir de danser ensemble, et imaginer les propositions les plus justes pour nous retrouver lorsque ce sera possible.

Parce que tout cela est très enthousiasmant, même si au futur, nous vous envoyons toute notre tendresse, et partageons la certitude de beaux moment à venir, dès 2021.

Facebook Twitter Google+