So Schnell

En 1990, Dominique Bagouet crée une pièce de groupe pour 14 danseurs, So Schnell, afin d’inaugurer le plateau du nouvel Opéra Berlioz du Corum à Montpellier. C’est sa dernière chorégraphie. Le titre en allemand signifie « si vite » et l’œuvre explore la vie du chorégraphe, en particulier son enfance au sein d’une petite entreprise textile dirigée par sa famille. Son œuvre traduit surtout un goût amusé pour la liberté et une sensibilité aiguë pour la fragilité des choses de la vie. Ses pièces, loin de se ressembler, se confrontent avec esprit et sensibilité à la musique, aux arts plastiques, à la littérature.


« Bob a rejoint les deux filles. Pieds joints ouverts, il pointe un doigt vers le bas, puis l’autre et lève la tête vers le ciel. Brusquement se recroqueville ! Près de lui, Bobette, reste tête renversée, les paumes de mains ouvertes vers le ciel. L’un après l’autre, tous rejoignent Olivia, Baldinette, Bob et Bobette. Ils traversent le large couloir vers la droite, avec lenteur et délicatesse. Le groupe dispersé s’avance lentement dans le couloir baigné d’une lumière blanche éblouissante. Ils s’avancent lentement, comme cherchant l’état de grâce, doigts abandonnés au bout des poignets relâchés, regard vers le haut, nous rappelant la langueur des personnages de la peinture baroque. »
Audiodescription de Valérie Castan


Retrouvez l’audiodescription en intégralité de So Schnell sur le site numeridanse.tv ou en fichier son sur la chaîne YouTube “Acajou-Les Ressources”.

Pour en savoir plus sur cette création, consultez également le site les carnets Bagouet ainsi que l’émission Une vie, une œuvre de France Culture qui retrace le parcours du chorégraphe.

Crédits photo :
Marc Ginot
Facebook Twitter Google+