L’association Fragile / Christian Rizzo

Le Bénéfice du doute

Dès lors que l’on commence à douter, tout peut se mettre en mouvement. Le doute est une promesse de nouveauté.
Christian Rizzo, le 26 octobre 2011, propos recueillis par Stéphane Malfettes

Dans cette pièce le chorégraphe souhaitait explorer la forme du duo face au groupe, travailler sur le vif et le mort, l’animé et l’inanimé pour mettre en scène l’énergie des danseurs, la vitalité et la puissance de la danse.
C’est ainsi que dans un décor totalement épuré agrémenté d’un fond sonore électro, les sept danseurs se rencontrent et se séparent dans des scènes courtes et hétéroclites. Un rythme marqué d’une intensité progressive jusqu’au détonant tableau final. Les chorégraphies sont habitées par la curieuse présence de mannequins, parfois manipulés par les danseurs qui représentent une part d’ombre, un double. La création met ainsi en avant les bienfaits du doute face aux certitudes.

Création à l’Opéra de Lille les 19, 20 et 21 janvier 2012
Conception, chorégraphie et costumes : Christian Rizzo
Interprètes : Philippe Chosson, Yoann Demichelis, Kerem Gelebek, Julie Guibert, Christophe Ives, I Fang Lin, Lola Rubio
Création lumières : Caty Olive
Musique originale : Robin Rimbaud – Scanner
Collaboration artistique : Sophie Laly


Vous pouvez lire les témoignages des spectateurs qui ont bénéficié de l’audiodescription de Valérie Castan qui a suivi toute la production, avec le soutien de deux spectateurs malvoyants.

Pour en savoir plus consultez aussi le site de l’association Fragile.

Crédits photo :
Frédéric Iovino
Facebook Twitter Google+
Spectacle connexe :

L’association Fragile / Christian RizzoEn 2004, à Istanbul. À quelques minutes de la fin d’un spectacle auquel …